Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vous découvrirez sur ce blog de sunfim nos annonces immobilière dans le monde ainsi que nos articles de presse, Sunfim immobilier Monde ce sont des produits pour investisseurs avec de fortes rentabilités et surtout partir vivre à l'Etranger pour les retraités et avoir enfin du pouvoir d'achat que vous n'aurez plus jamais en FRANCE et dans certains pays d'Europe.....

10 Sep

Exil fiscal : pourquoi de plus en plus de contribuables quittent la France

Publié par sunfim

Exil fiscal : pourquoi de plus en plus de contribuables quittent la France

Selon un rapport de Bercy sans équivoque, les trois-quarts des exilés fiscaux actuels ont moins de 40 ans. En réalité, ils ne fuient pas toujours l'impôt.

RTL s'est procuré les chiffres clés d'un rapport de Bercy qui sera remis à la fin du mois aux parlementaires. Il comptabilise le nombre de départs de familles françaises. Première précision : tout ça est légal, il ne s'agit pas d'évasion fiscale. La première catégorie (la grosse masse), ce sont les cadres de grandes entreprises et les jeunes très diplômés. Les chiffres du ministère sont sans équivoque : les trois-quarts des exilés fiscaux actuels ont moins de 40 ans. Dans la majorité des cas, ce sont des célibataires. On les appelle les "High-po", des jeunes prometteurs. Partir à l'étranger, c'est souvent pour eux une opportunité de carrière. On les retrouve à Londres essentiellement ou en Asie.

Ils ne fuient pas l'impôt. C'est plus subtile que ça. Souvent, ils sont envoyés à l'étranger par leur entreprise multinationale qui, elle, y voit un intérêt fiscal. On ouvre une direction marketing ou recherche et développement à Genève. Ou bien on envoie sa direction financière à Londres, comme l'a fait Total il y a quelques mois.

Le Portugal, eldorado de nos retraités

L'autre phénomène du moment, c'est le Portugal. Le pays est actuellement l'eldorado des retraités. Avant 2012, on était à 252 dossiers par an en moyenne (souvent des français d’origine portugaise). En 2012, le Portugal a décidé que ceux qui viendraient vivre au moins six mois par an dans le pays seraient exonérés de tout impôt pendant dix ans. Un formidable appel d'air.

Dès 2013, Bercy enregistre 617 départs. Aujourd'hui, on est largement au-delà. "J'ai eu l'occasion de rencontrer des avocats portugais qui affirment que les dossiers d'attente se comptent par milliers", explique Philippe Bruno, le président du Cercle des fiscalistes, qui voit défiler les demandes de départs. De sources portugaises, on parle de 2.000 dossiers en attente.

Quand on se penche dans les chiffres de Bercy, on constate que ceux qui partent sont de plus en plus riches. En 2012, les retraités qui s'envolaient pour Lisbonne payaient en moyenne 3.948 euros d'impôts. Aujourd'hui, ceux qui partent payaient 6.489 euros d'impôt sur le revenu. Là encore, ce sont des Français aisés. Autant de sommes envolées qui devront être compensées par ceux qui restent.

Un trou énorme dans la caisse

On constate une véritable hémorragie depuis quelques années. À Bercy, on tente de la minimiser. Mais les chiffres sont sans équivoque. En 2011, parmi ceux qui ont des revenus supérieurs à 300.000 euros par an (les plus riches), on avait recensé 251 départs. En 2013, ils étaient 659. La tendance n'a pas faibli depuis deux ans, selon les fiscalistes.

C'est lourd pour le budget de l'État. Cette population des plus riches ne représente qu'un contribuable sur 1.000, mais ils pèsent 10% des recettes fiscales (7 milliards d'euros). À chaque fois que l'un d'eux s'en va, c'est un trou énorme dans la caisse.

source RTL

http://www.sunfim.com

Commenter cet article

À propos

vous découvrirez sur ce blog de sunfim nos annonces immobilière dans le monde ainsi que nos articles de presse, Sunfim immobilier Monde ce sont des produits pour investisseurs avec de fortes rentabilités et surtout partir vivre à l'Etranger pour les retraités et avoir enfin du pouvoir d'achat que vous n'aurez plus jamais en FRANCE et dans certains pays d'Europe.....